Puis-je boire l'eau d'un lac ?

Bon nombre de villégiateurs tirent leurs eaux potables directement d'un lac. Ces eaux de surface non traitées sont-elles sans danger pour la santé ? Pour répondre adéquatement à cette question, il faut considérer les trois éléments suivants.

D'une part, le Règlement sur la qualité de l'eau potable (RQEP-2005) spécifie, à l'article 1.3, que toute eau destinée à la consommation humaine (incluant les puits individuels) doit respecter les 77 normes de qualité de l'eau potable. L'eau prélevée doit être exempte en tout temps de bactéries coliformes fécales ou Escherichia coli (E. coli). Cependant les contrôles de qualité de l'eau potable ne sont obligatoires que pour les exploitants de systèmes de distribution desservant plus de 20 personnes. À cause de ce fait, tout propriétaire qui n'utilise pas de système de stérilisation ou de contrôles de qualité de son eau devrait indiquer à chacun de ses robinets « Eau non potable ».

D'autre part, la Direction de santé publique recommande aux riverains qui prennent leur eau directement dans les lacs de ne pas utiliser cette eau pour boire ou faire des glaçons, ni pour laver, préparer ou cuire les aliments. La qualité de l'eau à chacune des prises d'eau résidentielles dans un lac n'étant pas connue, elle recommande de prévoir une autre source d'approvisionnement en eau de consommation. Pour utiliser cette eau, par prudence, il faudrait la faire bouillir aux moins cinq (5) minutes sauf s'il y a des algues bleu-vert dans votre lac (faire bouillir l'eau n'est pas efficace pour éliminer les toxines dégagées par les algues bleu-vert).

De plus, comme des métaux lourds cancérigènes sont présents en bonne quantité dans nos lacs, dont le mercure transporté jusqu'ici par les pluies acides en provenance du sud de la Nouvelle-Angleterre, si vous désirez utiliser l'eau d'un lac, il serait plus prudent de la filtrer au Brita (qui enlève 98% des métaux lourds) ou autres systèmes similaires avant de la consommer ou de l'utiliser pour cuisiner.

Pour en savoir plus :