Glossaire

Les définitions de ce glossaire sont extraites de notre règlement de protection du milieu riverain, le règlement 2008-06. Consultez le règlement 2008-006 et le règlement 2008-006A.

Algues (voir Plantes aquatiques)

Végétaux aquatiques, généralement microscopiques, pourvus de chlorophylle, mais dépourvus de véritables tiges, racines, feuilles et vaisseaux.

Algues bleu-vert (cyanobactéries)

Les cyanobactéries sont des micro-organismes s'apparentant à des algues unicellulaires. Dans une eau riche en phosphore, les cyanobactéries peuvent se reproduire rapidement et abondamment. On parle alors d'une floraison (bloom) nommée " fleur d'eau " qui est visible à la surface de l'eau. Visuellement, on voit apparaître une coloration bleu-vert à la surface de l'eau, d'où le nom populaire " d'algue bleue ". Certaines espèces produisent des toxines et peuvent ainsi rendre l'eau toxique.

Bande riveraine (voir Rive)

La bande riveraine est composée de trois strates : la strate herbacée, la strate arbustive et la strate arborescente. Ces trois strates de végétation indigène protègent la rive et participent aux grands cycles des écosystèmes : assimilation du carbone, fixation de l'azote atmosphérique, recyclage des minéraux, évapotranspiration.

Bassin versant

Le bassin versant d'un plan d'eau correspond au territoire sur lequel l'ensemble des eaux (tributaires, eaux de ruissellement) finissent par rejoindre ce même plan d'eau. Le bassin versant est délimité par la ligne de partage des eaux qui passe par les points les plus élevés qui ceinturent le bassin.

Cours d'eau

Tous les cours d'eau, à débit régulier ou intermittent, à l'exclusion des fossés.

Eutrophisation

L'eutrophisation, aussi appelée vieillissement d'un plan d'eau, est l'enrichissement en matières organiques et en éléments nutritifs qui conduit à la prolifération des végétaux aquatiques et à la modification de la qualité de l'eau dont l'appauvrissement de l'oxygène des eaux profondes. L'eutrophisation est un processus qui, de façon naturelle, s'étale sur des siècles ou des millénaires, mais qui peut être fortement accéléré par des apports extérieurs de nutriments provenant de diverses activités humaines.

Fenêtre verte

Ouverture créée à travers un écran de verdure par émondage ou élagage des arbres et arbustes.

Fossé

Petite dépression en long creusée dans le sol, servant à l'écoulement des eaux de surface des terrains avoisinants, soit les fossés de chemin, les fossés de ligne qui n'égouttent que les terrains adjacents ainsi que les fossés ne servant à drainer qu'un seul terrain.

Lac

Toute étendue d'eau alimentée par un ou plusieurs cours d'eau et/ou des sources souterraines.

Milieu humide

Lieu inondé ou saturé d'eau pendant une période de temps suffisamment longue pour influencer le sol et la composition de la végétation.

Oiseaux aquatiques

Les oiseaux de la famille des anatidés (canards, oies et cygnes).

Plantes aquatiques (voir Algues)

Végétaux aquatiques pourvus de chlorophylle ainsi que de véritables tiges, racines et feuilles. Les plantes considérées comme aquatiques sont toutes les plantes hydrophytes incluant les plantes submergées, les plantes à feuilles flottantes, les plantes émergentes et les plantes herbacées et ligneuses émergées caractéristiques des marais et marécages ouverts sur des plans d'eau.

Renaturalisation (voir Bande riveraine)

Opération qui vise à redonner au milieu son aspect naturel d'origine en cessant toutes interventions susceptibles d'altérer la végétation.
L'article 6 du Règlement relatif à la revégétalisation des rives 2008-06 (" Il est interdit, dans la rive, de couper, de tondre, de tailler ou d'altérer d'une quelconque façon toute végétation herbacée, y compris le gazon ou la pelouse. ") vise la renaturalisation. Habituellement, cette mesure suffit et la nature reprend ses droits. Si rien ne pousse, il faudra revégétaliser.

Revégétalisation (voir Bande riveraine)

Opération qui vise la reconstitution du couvert végétal d'un terrain dénudé par l'action humaine, avec de la végétation indigène et adaptée au milieu riverain.
L'article 7 du Règlement relatif à la revégétalisation des rives 2008-06 (" Toutes les rives des lacs, cours d'eau et milieux humides, dégradées, décapées ou artificielles, devront être revégétalisées, à partir de la ligne des hautes eaux. " vise la revégétalisation quand la renaturalisation ne donne pas les résultats escomptés.

Rive (voir Bande riveraine)

Bande de terre qui borde les lacs et cours d'eau et qui s'étend vers l'intérieur des terres à partir de la ligne des hautes eaux.

Rive dégradée

Rive artificialisée ou en voie d'érosion ayant subi des pressions telles que le déboisement, l'excavation, le remblai, le déblai, l'empiétement.

Secteur riverain

Secteur constitué des terrains ou parties de terrain situés à moins de 300 mètres d'un lac ou à moins de 100 mètres d'un cours d'eau.

Terrain " artificialisé "

Emplacement dont la couverture forestière, arbustive et herbacée a été modifiée par certains ouvrages tels remblai, déblai, gazonnement, etc.

Tributaire

Cours d'eau qui se jette dans un cours d'eau de plus grande importance ou encore dans un lac.

Végétation herbacée

Graminées, dicotylédones et fougères.

Végétation ligneuse

Arbres, arbustes et arbrisseaux.