Notre milieu riverain

Milieu riverain et environnement Saint-Élie-de-Caxton

Dans la section Milieu riverain et environnement, vous trouverez des informations importantes pour une gestion durable de nos plans d'eau situés dans le bassin versant de la rivière Yamachiche. Le bassin versant inclut autant les eaux de surface (lacs, cours d'eau, milieux humides) que souterraines; il constitue donc la meilleure entité pour une gestion globale et intégrée de l'eau. Sur notre territoire, c'est l'organisme de bassins versants des rivières du Loup et des Yamachiche (OBVRLY) qui a le mandat de chapeauter cette gestion.

Depuis une quinzaine d'années, nous entendons parler de fermetures de lacs à cause de la présence d'algues bleu-vert. Chaque année, plus de 150 lacs au Québec sont touchés par ce phénomène qui prend de l'ampleur partout dans le monde (en Chine, aux États-Unis, au Brésil, en Europe, en Australie, au Japon, etc.) dont 10 dans notre région.

Rappelons que les algues bleu-vert (cyanobactéries) sont naturellement présentes dans les lacs et les rivières du Québec à de faibles densités. Elles posent problème quand elles se multiplient trop et forment des « fleurs d'eau ». Celles-ci ressemblent souvent à un potage au brocoli. Certaines peuvent s'accumuler en surface, sous forme d'écume ou de déversement de peinture, et s'entasser ensuite près du rivage.

Plusieurs facteurs favorisent la prolifération des algues bleu-vert, comme la température élevée de l'eau, le faible courant, la stagnation de l'eau et les changements climatiques. Le principal coupable est toutefois le surplus de phosphorePour en savoir plus

On n'entend presque plus parler des algues bleu-vert dans les médias. Pourtant, le problème continue d'exister. Le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a publié une liste des plans d'eau touchés par ce phénomène de 2004 à 2015. La publication de bilans a pris fin en 2015.

Le Journal de Québec a publié en août 2019 un dossier de six articles sur le sujet dont le premier intitulé : « Au moins 200 lacs malades du Québec agonisent à petit feu. ». Le contenu est un copié-collé des articles publiés en 2007, quand il y a eu une poussée médiatique sur algues bleu-vert. Lire ce dossier

L'éclosion des épisodes d'algues bleu-vert dans les lacs du Québec oblige les riverains et les gestionnaires du territoire à revoir le mode de développement de ce type de milieu naturel. 

Les lacs constituent des écosystèmes complexes et fragiles. C'est au prix d'un véritable contrôle de l'érosion et des apports en phosphore que nous pourrons léguer des lacs en santé aux prochaines générations.

Voici quelques liens importants concernant le milieu riverain :