Histoire et armoiries

Histoire du village

Longtemps connue sous l'appellation de Saint-Élie-de-Caxton, qui justifie le gentilé Caxtonien, en raison de son inclusion dans le canton de Caxton, proclamée en 1839, la municipalité de la paroisse de Saint-Élie se situe en Mauricie, à 7 km au nord de Charette, à 25 km à l'ouest de Shawinigan, dans un environnement parsemé de lacs. La paroisse, érigée canoniquement en 1865, la même année que la municipalité homonyme, et dont on a repris le nom pour identifier le bureau de poste établi en 1872, doit son appellation à l'abbé Joseph-Élie-Sylvestre Sirois-Duplessis (1795-1878). C'est à titre d'un des premiers desservants de Saint-Élie que son nom a été retenu pour identifier la communauté naissante.

En 1863, le canton de Caxton ne comptait que 30 familles, car la colonisation y a été retardée parce que les terrains vendus en 1833 n'étaient pas encore attribués, les propriétaires étant apparemment disparus.

Histoire du village de Saint-Élie-de-Caxton

Au milieu du XIXe siècle, déjà bien avant la fondation officielle de Saint-Élie-de-Caxton, les chasseurs et « bûcheux » rôdaient dans les alentours du canton. Quelques familles s'établissaient tranquillement dans des rêves de bois debout et le visage de la paroisse commençait à tirer ses traits d'une forêt dense.

En 1865, la municipalité officialisait son existence et les quelques maisons clairsemées devenaient un village. Un premier conseil municipal fut élu en 1868, on construisit une chapelle en 1870, et ainsi, sur les sueurs des colons, se dessinèrent nos détours.

Pour puiser à la forêt, un chapelet de moulins s'installa vite sur les tortillages de la rivière Yamachiche, à se laisser tourner les roues à aube jusqu'au soir et à transformer les « pitounes » en prospérité. En 1880, une église de planches remplaça la chapelle détruite par un ouragan en 1875. À la même époque, sous les conseils du bon père Frédéric, une croix plantée sur la montagne vit venir à elle le chemin de croix qui allait devenir le Calvaire. En 1920, un incendie emporta l'église de bois. La paroisse retroussa les manches et érigea, sur les cendres de l'antécédente, l'église de pierres actuelle.

Voilà pour s'introduire à l'histoire. Presque un siècle et demi pour Saint-Élie-de-Caxton, et toujours autant de « rêvures ».

Sur la voie de son développement, le sciage a disparu et la forêt reprend ses aises. Les moulins à scies se sont fermés un à un, mais ceux de la parole demeurent pourtant. L'économie déplace ses intérêts et le village continue à fleurir. Sur les voix de son monde, les petites histoires nourrissent le passé et débordent de futur en intégrant le merveilleux au quotidien de chacun.

Le premier conseil municipal

Le 20 janvier 1868, le premier conseil municipal fut fondé. Le premier maire a été M. Calixte Bellefeuille et le secrétaire-trésorier était un jeune étudiant en lois de Saint-Barnabé, M. François-Xavier Bellemare, qui à l'époque recevait six dollars par année.

Saint-Élie-de-Caxton, ça existe vraiment !

Les armoiries

Armoiries Saint-Élie-de-Caxton

Description

Écu : Deux gueules à chevron d'argent, chargés d'une croix de sable. Accompagnées en chef dextre d'une gélinotte huppée d'argent, ainsi qu'en chef senestre d'un lièvre d'argent. Au cœur, un sapin sinople, et, dans une pointe d'azur, un omble de fontaine argent.

Ornements extérieurs : L'écu timbré d'un ombre de soleil d'or. Le tout soutenu par deux branches d'érable sinople, feuillées de même et croisées en pointes retenant un listel de parchemin d'or chargé de la devise : « Ensemble vers l'avenir ».

Explications

Le chevron d'argent (blanc) représente la montagne du Calvaire de Saint-Élie-de-Caxton sur laquelle est posée la croix de sable (noir).

Du côté du chef dextre (en haut à gauche), et du chef senestre (en haut à droite) ainsi qu'à la pointe du blason sont représentés les oiseaux, les mammifères et les poissons symbolisant la nature bien présente à Saint-Élie-de-Caxton.

Le sapin (au centre) ainsi que les branches d'érable (autour de l'écu) représentent la forêt.

La pointe en bleu rappelle les nombreux lacs de Saint-Élie-de-Caxton.

Le soleil surmontant l'écu symbolise l'épanouissement de notre village.

Le créateur de la devise « Ensemble vers l'avenir » est monsieur Gaétan Thériault qui en a aussi créé le dessin.

Pour en savoir plus sur l'histoire de Saint-Élie-de-Caxton, consultez le livre sur l'histoire de notre municipalité.