Travaux publics - Aqueduc

Travaux publics, division « Aqueduc »

Référence pour urgences

Luc Muise, Responsable de l'aqueduc
aqueduc@st-elie-de-caxton.ca

Urgences municipales ou dépannage en dehors des heures d'ouverture du bureau : 819 377-1199


Infrastructures d'approvisionnement en eau

Au niveau des infrastructures d'approvisionnement en eau potable, il y a présentement sur notre territoire deux réseaux municipaux d'aqueduc, soit la station principale qui dessert le centre du village et l'aqueduc Marchand-Samson. On dénombre aussi deux réseaux privés, un au Domaine des Bouleaux blancs et un autre au Domaine Ouellet, où la Municipalité a fait construire une station de pompage. Il faut noter qu'environ 70 % de la population de Saint-Élie-de-Caxton n'est pas desservi par un réseau d'aqueduc, mais par des puits privés individuels.

Consulter le document La qualité de l'eau de mon puits

Aqueduc principal

Adresse de la station de pompage : 1891, avenue Principale

Nombre d'abonnés : 371

En 2003, la municipalité a initié un important projet de réseau de distribution d'eau potable. Le système d'aqueduc consistait à la mise en opération d'un puits d'eau potable et à la construction d'ouvrage de traitement et de distribution incluant notamment une station de pompage comprenant deux pompes de distribution et une pompe incendie. Le réseau est disponible aux résidences localisées dans le village.

En 2006, une génératrice a été ajoutée, assurant la continuité du service lors d'interruption en électricité.

Des travaux majeurs ont été exécutés à la station de pompage de l'aqueduc principal au cours des dernières années pour maintenir à niveau la qualité de l'eau potable au coeur du village. Des travaux sont planifiés en 2021 visant à réduire le gaspillage de l'eau potable, dont le bouclage de l'aqueduc sur la rue Langlois et l'avenue de la Rivière, de même que le bouclage sur la rue Boulanger, le 5e Rang et la rue Saint-Louis.

Les artères desservies

Avenue Principale, du 1870 au 2631
Rue Philibert
Chemin des Loisirs, du 32 au 121
Rue Saint-Pierre
Rue Saint-Denis
Rue Saint-Paul
Rue Joseph-Garand
Rue Saint-Louis, du 101 au 250
Rue du Bon-Air

Données techniques en opération normale

L'eau est pompée dans un puits à 40 pieds qui alimente un filtre (pour la séparation du manganèse) et chlorée pour respecter les normes du MDDELCC; l'eau est vérifiée en continu par des lecteurs qui sont reliés à une centrale d'alarme pour s'assurer de la qualité et ensuite elle est emmagasinée dans des bassins sous la station de pompage. Par la suite, des pompes d'alimentation assurent de maintenir une pression constante dans le réseau (60 psi); l'eau est encore vérifiée par des lecteurs en continu au début du réseau. Plusieurs autres points sont vérifiés en continu. S'il y a une anomalie dans le système, une centrale nous avise.

Consommation moyenne :

  • Par jour : 167 M3
  • Débit de jour : 30 GPM
  • Débit de nuit : 5 GPM
  • Débit le plus haut entre 18 h et 20 h : 65 GPM

Débit des pompes :

  • Pompe 1 : de 30 GPM à 80 GPM
  • Pompe 2 : de 0 GPM à 35 GPM
  • Pompe incendie : 750 GPM

Nombre de bornes-fontaines : 34

PH et chlore : le pH est à 7.5 et le chlore est à 0.6 mg/litre.

2021

  • Rue Boulanger, 5e Rang et  rue Saint­-Louis : bouclage de l'aqueduc (travaux préparatoires en cours)

Aqueduc Marchand-Samson

Adresse de la station de pompage : 1001, rue du domaine Marchand

Nombre d'abonnés : 51

La station de surpression Marchand-Samson a été construite en 2010 et mise en opération à l'été 2011; elle compte 3 pompes de surpression qui s'alimentent à partir du réseau de la municipalité Saint-Barnabé.

Les artères desservies

Rue du domaine Marchand
Rue Lapointe
Rue Coulombe
Avenue Muguette
Rue du domaine Samson, du 1010 au 1115
Avenue Principale, du 1090 au 1120

Données techniques

La pression à l'entrée de la station est à 15 psi les pompes augmentent  la pression à un minimum de 60 psi, 2 pompes s'occupent en situation normale de maintenir un débit régulier et une pression constante,

Consommation moyenne :

  • Par jour : 15 M3
  • Débit de nuit : 1 GPM
  • Débit de jour: 7 GPM
  • Débit le plus haut entre 18 h et 20 h : 17 GPM

Débit des pompes :

  • 2 pompes : 15 GPM
  • Pompe à haut débit : 1000 GPM

Nombre de bornes-fontaines : 7

Les deux réseaux municipaux respectent les normes strictes du ministère. Un système d'entretien préventif assure de maintenir tous les équipements dans un état impeccable.

Aqueduc du Domaine des Bouleaux blancs

Depuis le décès de monsieur Ubald Tousignant, propriétaire de l'aqueduc du Domaine des Bouleaux blancs, survenu le 5 février dernier, la succession ayant refusé ses droits d'héritiers et la charge de liquidateur successorale, cet aqueduc s'est retrouvé par défaut propriété du ministère du Revenu du Québec, à la division des biens délaissés. La prise de possession de cet aqueduc par la Municipalité ne peut pas se faire sans un appui financier important du Gouvernement du Québec pour la mise aux normes de cette infrastructure, car les coûts de rénovation et de branchement d'alimentation à un réseau existant sont démesurés par rapport à la capacité financière de la Municipalité et des citoyens concernés. D'ailleurs, la Municipalité a mandaté, conjointement avec la Municipalité de Charette, la firme Pluritec pour faire une étude d'avant-projet pour l'alimentation en eau du secteur des Bouleaux blancs, du 6e Rang et du secteur de la Montagne ronde. Cette étude servira à soumettre une nouvelle demande de subventions au Gouvernement du Québec. 

Aqueduc du Domaine Ouellet

La station de pompage construite au coût de 1 871 287 $ est entrée en opération en décembre dernier et met fin à de nombreuses années d'avis d'ébullition pour ce secteur. La Municipalité a procédé à la désinfection du réseau avant sa mise en service et poursuit sa recherche de fuites afin d'y remédier. Les négociations pour l'achat par la Municipalité du réseau privé appartenant à la succession de monsieur Léopold Ouellet ne sont pas terminées. Pour l'instant, la Municipalité facture à la succession l'eau livrée dans leur réseau à partir de la station de pompage municipale. Le financement de cette infrastructure est assuré par des contributions gouvernementales qui dépassent 75 % des coûts et le solde sera financé par un emprunt sur 25 ans, payable à 75 % par une taxe de secteur et 25 % par l'ensemble des contribuables, comme c'est le cas pour les autres réseaux d'aqueduc de la municipalité. Par souci d'équité, la taxe d'eau au Domaine Ouellet sera la même qu'ailleurs, soit 465 $ par année.

Saint-Élie-de-Caxton joint le réseau des Communautés bleues

Le 22 avril 2021, dans le cadre du Jour de la Terre, la coalition Eau Secours a remis à la Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton la certification Communauté bleue. Pour joindre ce réseau, notre Municipalité s'est notamment engagée à faire la promotion de l'eau comme bien commun, à préserver cette ressource primordiale, à maintenir le financement, la propriété, l'exploitation et la gestion publique de ses services en approvisionnement en eau potable et, de façon spécifique, à cesser la vente d'eau embouteillée dans les établissements publics municipaux et lors d'événements publics organisés par la Municipalité. Un plan d'action à cet égard sera d'ailleurs réalisé.

Le réseau compte déjà 26 municipalités au Québec, dont deux en Mauricie, soit Trois-Rivières et Saint-Alexis-des-Monts. Cette adhésion au réseau des Communautés bleues est un nouveau pas dans la réduction de l'empreinte environnementale de notre municipalité, qui veut ainsi consolider ses ressources en eau et donner l'exemple à ses citoyens. L'eau étant précieuse, il va sans dire qu'il faut aussi la préserver à titre personnel.

Je consomme "Eautrement" - Stratégie québécoise d'économie d'eau potable

Dans le contexte mondial du resserrement des politiques relatives à l'eau et dans une perspective de gestion intégrée et de développement durable, le gouvernement du Québec s'est doté de la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable (PDF).

Le Québec dispose de 3 % des eaux douces renouvelables de la planète et celles-ci couvrent environ 10 % du territoire. Or, le Québec est l'un des plus grands consommateurs d'eau au monde. La quantité d'eau distribuée par personne au Québec demeure supérieure à celles de l'Ontario et du Canada. En 2017, la quantité d'eau distribuée par personne se situait à 530 litres par personne par jour (l/pers/d) au Québec, soit un volume 24 % plus élevé que la moyenne canadienne et 49 % plus élevé que celle en Ontario.

La Stratégie vise trois objectifs d'ici 2025 :

  • la réduction de 20 % de la quantité d'eau distribuée par personne par rapport à l'année 2015;
  • l'atteinte d'un niveau de fuites modéré selon l'indice de l'International Water Association;
  • l'augmentation progressive des investissements nécessaires pour réaliser le maintien d'actifs de façon pérenne tout en éliminant graduellement le déficit d'entretien.