150e anniversaire


En 2015 Saint-Élie-de-Caxton a eu 150 ans, que le temps passe vite !

Afin de souligner comme il se doit cet anniversaire important pour notre coin de pays, un comité de bénévoles a travaillé d'arrache-pied pour organiser tout au long de l'année des activités variées pour répondre à tous les goûts de fêter!

Le 12 avril 2015, nous avons couronné le premier nouveau-né, Blanche Bourassa (17 mars 2015), et la doyenne de notre municipalité, Mme Laurette Garand (née le 8 août 1917; décédée le 3 novembre 2015 à l'âge de 98 ans et 3 mois).

Ceux qui avaient toujours rêvé secrètement de faire de la radio ont pu devenir animateur ou animatrice bénévole à CJLI. Le responsable avait prévu une petite formation pour eux.

Bilan du 150e

Le rapport final des résultats des Fêtes du 150e anniversaire de Saint-Élie-de-Caxton en 2015 a été approuvé par les membres du comité organisateur en janvier 2016 et remis à Patrimoine canadien et à la Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton. Vous pouvez consulter ce document dans les fichiers ci-après.


Une pétition pour le 150e

Une pétition de 5 722 signatures réclamant que les fêtes du 150e anniversaire de la municipalité soient reconduites en 2016 a été déposée officiellement par Fred Pellerin devant le conseil municipal le 1er février 2016.

Dans le conte symphonique Il est né le divin enfin, Fred Pellerin a raconté que le 150e anniversaire du village de Saint-Élie-de-Caxton a été fêté en 2015... Toutefois, selon son hypothèse, comme l'année 1922 serait passée complètement inaperçue dans l'histoire du village, il ne serait pas faux d'affirmer que Saint-Élie-de-Caxton célébrerait son véritable 150e anniversaire en 2016. Ce serait une bonne raison pour continuer les célébrations du 150e pendant une autre année !

RE-150e

Si le 150e anniversaire, avec son slogan « 150 ans à Grandir ensemble », s'inscrivait dans la continuité entre notre passé, le présent et notre avenir, le RE-150e rassemble sous son parapluie une multitude d'activités, issues du 150e, déjà existantes ou complètement nouvelles, qui ont en commun de favoriser la JASE, cet « art oratoire » pratiquer par tous, en toutes occasions, qui nous permet de nous solidariser et d'exprimer notre fierté d'être ce que nous sommes. Gens de parole, les Caxtonniens ont le goût de « piquer un brin jasette » entre eux et avec la visite.